top of page
  • Photo du rédacteurÊtre Ici Maintenant

Conscience collective ou théorie du 100ème singe

Image Conscience collective

Je ne sais pas si vous connaissez la théorie du 100ème singe. Je la raconte parfois en stage de "Reconnexion à Soi" pour expliquer ce qu'est la conscience collective.


La théorie du 100ème singe :


Cette théorie émane d’une expérience scientifique où le macaca fusata (le macaque japonais) a été observé à l’état sauvage sur une période de 30 ans par un groupe de chercheurs.


Macaque japonais

En 1952, sur l’île de Koshima, des scientifiques nourrissaient des singes avec des patates douces en les jetant sur le sable. Les primates raffolaient des patates mais étaient gênés par les saletés dessus.

Une femelle macaque appelée Imo, eut l’idée de laver les patates dans un ruisseau.  Elle enseigna sa trouvaille à sa mère. Puis l’innovation se propagea dans le groupe de singes, sous les yeux ébahis des chercheurs qui observaient leur changement comportemental.

 

Ainsi, entre 1952 et 1958, tous les jeunes singes apprirent à laver les patates douces pour les rendre plus agréables au goût. Ce phénomène se démocratisa au point d’atteindre une masse critique qui provoqua un phénomène assez étonnant.        

Lorsque le 100ème singe apprit à laver ses patates, très peu de temps après, tous les macaques de l’île se mirent à lessiver les patates douces.

 

Les scientifiques se sont rapidement aperçus que l’habitude de laver les patates douces se transmit de façon inexpliquée et simultanée à des colonies de primates habitant d’autres îles voisines puis la propagation se poursuivit au continent.

Depuis cette curieuse découverte des chercheurs, le macaque japonais est surnommé le « laveur de patates ».

 

Ce que nous apprend cette histoire sur la conscience collective :

 

1) Pour qu’un changement soit possible, il ne suffit pas qu’une minorité adopte une attitude différente. Il ne s’agit pas au cours de cette expérience d’une domination exercée par un petit groupe, mais l’accession d’une somme d’individus à un niveau de conscience plus élevée.

 

2) Si le nombre de 100ème singe a été retenu symboliquement, cette théorie nous apprend que lorsqu’un nombre restreint trouve une nouvelle voie, celle-ci peut devenir partie intégrante de la conscience commune ou conscience collective.


 3) À partir d’un seuil de personnes, cette prise de conscience s’étend inexorablement, en dépit des barrières ou obstacles dressés, elle finit par être adoptée par l’ensemble.

La nécessité d’un changement s’impose lorsqu’un nombre suffisant de personnes prennent conscience de la valeur ajoutée dudit changement.

4) Plus nous sommes nombreux (peu importe le nombre) à partager cette volonté d’un changement profond et nous avons la capacité d’atteindre le stade de la masse critique (nombre suffisant pour un basculement dans le changement).



Conscience collective :


En sociologie, le concept de « conscience collective » se définit par l’« ensemble des croyances et des sentiments communs à la moyenne des membres d’une société.


En énergétique, la conscience collective est un égrégore auquel chacun des êtres humains est relié.


Un égrégore désigne une énergie positive ou négative, une forme de pensées créée par des groupes (au moins 2 personnes) d'individus, constituée par l'agrégation des intentions, des énergies et des désirs de plusieurs individus unis dans un but bien défini.


Un égrégore influence les personnes en lien et cet égrégore est influencé par ces personnes. Cela "uniformise" les pensées des individus.


On retrouve l'égrégore sur le plan mental, en lien avec le corps mental des individus, donc en lien avec les pensées.


Imaginez un nuage mental (qu'on ne voit pas avec notre sens commun de la vue), au-dessus de l'atmosphère de la Terre par lequel nous somme attachés par un lien au niveau de notre corps mental :


Egrégore et corps mental

Nous sommes tous reliés à la Conscience collective, donc nous l'influençons et elle nous influence.

C'est pourquoi, vous pouvez canaliser des pensées qui ne sont pas les vôtres, ressentir des émotions qui ne sont pas les vôtres.


Cette conscience collective active dans notre cerveau (à travers notre corps mental) :

  • la solidarité dans notre cortex

  • l'instinct grégaire dans notre lobe limbique (qui pousse à se rassembler et à s'imiter)

  • l'instinct de survie (lié à des vécus ancestraux et karmiques d'excommunication, de vie de parias ou de bannis), d'où le fait de croire (consciemment ou non) que "si on est seul, on meurt"

 

Nos 3 cerveaux

Donc, même si la conscience collective nous influence, NOUS POUVONS L'INFLUENCER AUSSI.

Restons dans la Joie, l'Amour, la Paix/Sérénité Intérieure et toute autre fréquence qui élèvera au maximum notre énergie vibratoire !


A bientôt.

Christine


Logo Être Ici Maintenant

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page